Présentations – 18e Colloque

Mardi 14 novembre — PM-11h00 à 12h30

Sheraton de Laval, Québec

Note : L’astérisque dans le titre des présentations indique que les présentateurs ont fourni le document de présentation

*A01—Le mieux-être mental des Premières Nations et le concept du rétablissement en santé mentale : croiser les savoirs

Mots clés : Premières Nations, rétablissement, valeurs ancestrales, mieux-être

Marie-Noëlle L. Paquette, conseillère en santé mentale, Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL)

Le mieux-être mental, selon les Premières Nations, implique l’équilibre entre les différentes dimensions de l’individu ainsi que l’ancrage dans la culture. Il existe des liens entre ce concept et celui du rétablissement. Comment le rétablissement peut-il s’actualiser à travers la conception du mieux-être mental des Premières Nations? Comment une sensibilité accrue du milieu de la psychiatrie à cette vision holistique peut permettre aux individus d’aspirer au mieux-être?

Présentation (PDF)

*A02—Soteria d’hier à aujourd’hui : traitement de la schizophrenie sans médicaments dans une structure sociale ouverte

drapeau-quebec   

*Présentation en ANGLAIS et en français

Mots clés : Premières psychoses, rétablissement, traitement sans médication

Francisco Pinero-Medina, psychiatre et professeur titulaire à la retraite, Centre hospitalier de l’Université de Sherbrooke (CHUS); Julia Maria Lazaro, psychologue à la retraite; Charles Rice, directeur, AGIR en santé mentale; Hilary Melton, Executive Director, Pathways Vermont

Une expérience alternative de traitement de la schizophrénie menée en Californie en 1970-1980 ébranle les colonnes du temple. Une maison porte ouverte accueillait sans médication des personnes dans le cadre d’une structure sociale ouverte. Une recherche randomisée réalisée par l’Université Standford a démontré la viabilité de cette alternative. Témoignage d’un couple ayant participé au projet original et présentation de Soteria Vermont visant à offrir une véritable alternative aux personnes vivant une première psychose.

Présentation (PDF)

*A03—Loi P-38 : 18 ans de violation de la loi et des droits fondamentaux des personnes hospitalisées en psychiatrie. Des alternatives?

Mots clés : Loi P-38, abus de droits, nouvelles pratiques, approche citoyenne, changement de culture

Jean-François Plouffe, chargé de dossiers et de communication; Megann Ayotte, chargée de dossiers et conseillère en défense de droits, tous deux d’Action Autonomie, le collectif pour la défense des droits en santé mentale de Montréal

Les abus de droits en lien avec l’application de la loi P-38 se poursuivent. Privation de libertés sans autorisation des tribunaux, jugements rendus sans avoir entendu les deux parties et recours fictifs au tribunal administratif du Québec (TAQ) n’en sont que quelques exemples. Pourtant des alternatives existent ailleurs : Suède, Nouvelle-Zélande, Italie, Brésil, Chili. Il faut d’abord changer les mentalités et considérer les patientEs comme des citoyenNEs.

Présentation 1 (PDF) Présentation 2 (PDF)

A04—Programme double. Découvrez deux activités de lutte contre la stigmatisation utilisant la stratégie de contact : Le Banquet de la mémoire et les événements À livres ouverts

Mots clés : Déstigmatisation, rémunération, soutien aux participants, dévoilement, stratégie de contact

Éric Skulski, agent de planification, programmation et recherche, Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM); Laurence Caron, chargé de projet et formateur, AQRP; Bernard Saulnier et Benjamin Mousseau, tous deux personnes en rétablissement, Reprendre Pouvoir

Le Banquet de la mémoire est une œuvre collective écrite et jouée par des patients-partenaires de l’IUSMM. Discussion autour des enjeux : déstigmatisation, rémunération, soutien, dévoilement et rétablissement.

L’événement annuel À livres ouverts consiste à réaliser des activités de type Bibliothèque vivanteMD aux quatre coins du Québec. Atelier pratique donnant les bases pour réaliser vos activités ou vous joindre à nous.

*A05—Soins de première ligne : la participation citoyenne et la réflexivité comme ingrédients essentiels à une réelle relation de partenariat avec les personnes

Mots clés : Partenariat avec la personne, pair-aidance, savoir expérientiel et pratique réflexive, soins de première ligne

Geneviève Olivier-d’Avignon, coordonnatrice de la recherche et de l’évaluation; Simon Vermette, pair aidant; tous deux de SPOT-Clinique communautaire de santé et d’enseignement

Trois pratiques innovantes sont expérimentées à SPOT (clinique communautaire de santé et d’enseignement) pour développer et maintenir des partenariats avec les personnes dans l’offre de soins de SPOT : 1) la pair-aidance dans une équipe de première ligne; 2) un comité d’utilisateurs; 3) une pratique réflexive en contexte interprofessionnel. Cet atelier présentera ces pratiques, les données d’évaluation disponibles, les constats et réflexions que SPOT en dégage.

Présentation (PDF)

A06—Initiation à l’approche du Dialogue avec les Voix

drapeau-france

Mots clés : Entendeur de voix, autogestion, rétablissement

Patrick Le Cardinal, médecin psychiatre, Centre hospitalié spécialisé de la Savoie, France; Vincent Demassiet, pairaidant, Réseau Français sur l’entente de voix (REV France)

Une initiation théorique et pratique d’accompagnement d’entendeurs de voix sera proposée, à partir d’une expérience de mise en place d’une consultation conjointe entre un psychiatre et un entendeur de voix expert. Elle se base sur l’approche du Dialogue avec les Voix, adaptée du Voice Dialogue par Dirk Corstens, psychiatre hollandais. Une méthode appellée Talking and Working with Voices.

A07—Rêvons l’intégration au travail en 2020

Mots clés : Co-construction, intelligence collective, adaptation, intégration au travail

Catherine Joly, conseillère en intégration socioprofessionnelle et formatrice, Service alternatif d’intégration et de maintien en emploi (SAIME ); Christine Boisvert, directrice générale, Pivot Centre-du-Québec

Quel devrait être le portrait des services d’intégration au travail en 2020 pour répondre à la fois aux besoins des clients de longue date et des clientèles émergentes? Inspirée de la méthodologie du World Café, cette activité de co-construction vous invite à participer activement aux réflexions sur les enjeux des services d’intégration au travail offerts aux personnes vivant avec un problème de santé mentale.

A08—Des corridors vers l’exlcusion et des outils pour l’inclusion

Mots clés : Corridors, exclusion, réseau, dialogue, collaboration

Catherine Lachance, citoyenne engagée; Jo-Anne Laforge, organisatrice communautaire, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CLSC Rosemont); François Nollet, citoyen engagé; Colombe St-Louis, paire-aidante, Institut universtaire en santé mentale de Montréal (IUSMM)

En prenant appui sur des travaux menés depuis 2012 par une communauté de pratique et une équipe de recherche, l’atelier propose une réflexion sur le changement à entreprendre pour améliorer les corridors de services en santé mentale, mis en place en 2005, qui mènent trop fréquemment à l’exclusion des personnes et à la marginalisation des acteurs qui travaillent auprès d’elles.

 Voir toutes les présentations

Mardi 14 nov. — AM-9h00 à 10h30Mardi 14 nov. — AM-11h00 à 12h30
Mardi 14 nov. — PM-14h00 à 15h30Mardi 14 nov. — PM-16h00 à 17h30
Mercredi 15 nov. — AM-8h30 à 10h00
Mercredi 15 nov. — PM-10h30 à 12h00Mercredi 15 nov. — PM-13h30 à 15h00



Voir les photos Voir les vidéos

Leonard - agence en conception web de Québec